Comment calculer le PEB de son habitation ?
Publié par dominique Le

Comment calculer le PEB de son habitation ?

Le certificat de performance énergétique des Bâtiments est désormais une obligation en cas de location ou de vente de bien immobilier. En effet, il permet de faire une comparaison entre les diverses performances énergétiques des logements sur le marché tout en se basant sur des critères prédéfinis. Cependant, il existe une procédure pour bien calculer le PEB d’une habitation. Découvrez-la dans ce présent article.

Importance du PEB

Avant de parler en détail de la méthode à adopter pour bien calculer le PEB de son habitation, il est judicieux de vous faire part de son importance. Encore appelé Certificat de performance énergétique, le PEB montre la qualité de l’énergie utilisée au sein d’une habitation. Ainsi, il révèle aux futures locataires comme propriétaires les différentes capacités énergétiques du logement. Dès lors, l’importance du certificat PEB pour vendre son bien est de plus en plus grande aux yeux de tous.

Les méthodes et critères de calcul du PEB d’une habitation

La méthode qui est généralement utilisée pour calculer le PEB de son habitation est mise au point puis certifiée par les autorités. Elle est en effet indépendante du mode de consommation des éventuels occupants du bien. Ici, il n’est donc pas question de calculer la consommation énergétique du logement tout en se basant sur l’habitude des habitants. Il faut plutôt évaluer toutes les capacités énergétiques du bien immobilier définies par son environnement, son aménagement et ses valeurs intrinsèques.

Le but de cette opération est en réalité de déterminer la consommation d’énergie primaire du bâtiment afin d’assurer le chauffage, les besoins auxiliaires, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement. Dans le calcul, vous ne devez pas mettre les besoins énergétiques des divers appareils électroménagers ainsi que les besoins en matière d’éclairage.

Posez-vous la question de savoir la proportion dans laquelle le bien immobilier profite des éventuelles sources d’énergie naturelle qui s’offre à lui. Demandez-vous aussi de quelle manière il conserve au mieux l’énergie naturelle. À présent, notez que moins votre habitation est énergivore, plus son évaluation sera excellente. En d’autres termes, le résultat de ce calcul sera en quelque sorte le corollaire de l’empreinte énergétique du logement. Cependant, voici entre autres les paramètres qu’il faut prendre en compte pour réussir le calcul du PEB de votre habitation :

  • Les spécificités thermiques de l’enveloppe de l’habitation ;
  • Son imperméabilité face à l’air :
  • Le dispositif de climatisation disponible dans le logement ;
  • Les appareils utilisés pour mieux assurer la fourniture d’eau chaude et de chauffage dans l’habitation ;
  • Son système de ventilation ;
  • Les climats extérieurs du bien immobilier ;
  • La configuration intérieure des lieux.

Hormis ces détails, on peut également prendre les comptes les données que voici :

  • L’intensité de la lumière naturelle dont est baigné le logement ;
  • La présence des installations solaires actives ainsi que d’autres formes d’énergie renouvelable ;
  • Les dispositifs de refroidissement ou même de chauffage collectif ;
  • Le recours à une co-génération de rendement très élevé.

Tous ces éléments sont examinés selon une procédure très bien définie dans un logiciel spécialement conçu à cet effet.