Utiliser un broyeur de végétaux : un acte écologique

Avec les branches et les déchets qui ne cessent de s’amonceler, l’usage d’un broyeur devient indispensable pour garder beau et propre son jardin. Il apparait comme le matériel qui se rapproche d’ailleurs le plus de l’écologie. Il est doté d’un système de broyage qui permet de faire sortir des copeaux pour fertiliser les sols.

L’utilité du broyeur de végétaux

Comme son nom l’indique, le broyeur de végétaux est un matériel qui consiste à diminuer tous les déchets qui sont produits lors des tâches de jardinage. Il permet de hacher les feuilles, les fleurs, les arbustes, les brindilles, les petites branches et autres résidus du jardin. Cette machine permet de réduire considérablement la masse des déchets végétaux. Elle permet de pailler les sols et de recycler les déchets verts. Ces derniers sont réutilisés sous forme de compost ou de paillage : une véritable démarche écologique en plus d’être pratique !

Cela permet de garder la fraîcheur du jardin, de fertiliser le sol, de favoriser une parfaite vie microbienne du sol. Il existe deux variétés de broyeurs à savoir le broyeur électrique et le broyeur thermique. Le broyeur électrique est très efficace pour les petites branches, les feuilles et les petits travaux. Par contre, le broyeur thermique est plus puissant. Il est d’ailleurs capable de broyer des branches ayant un diamètre d’environ 5 cm. Sur le marché, on peut retrouver des machines telles que le broyeur à disque porte-lames Doc. Bosch, le broyeur à rotor Doc. Bosch, le broyeur à turbine Doc. Bosch, le broyeur à moteur thermique Doc. Bosch et autres.

Les conditions d’utilisation

Le broyeur de végétaux est très facile à utiliser. Il suffit juste de respecter les différentes règles de sécurité. La prudence recommande de lire attentivement les diverses instructions d’emploi ainsi que les pictogrammes d’avertissement placés sur la machine lors du premier usage.

Avant tout usage, il faut se munir de gants, d’un casque antibruit, des vêtements convenables et de lunettes de protection anti projections. Avant sa mise en route, pensez à vérifier que les lames ne sont pas détériorées, que les écrous et les boulons sont bien en place et surtout que la machine ne comporte aucun déchet.

C’est l’étape de la préparation du matériel. Il est important de s’assurer que le système de récupération est bien en place avant de mettre en marche la machine. Ensuite, commence le tri des matériaux à broyer.

Les matériaux non broyables tels que les pièces de métal, les graviers, les morceaux de verre et les fils de fer doivent être dégagés pour ne pas bloquer les lames. Dès que les lames sont en pleine vitesse, veillez introduire les branches et les feuilles dans la goulotte d’entrée en commençant par les plus épaisses.

Les branches suivantes doivent être poussées délicatement à l’intérieur. Il faut se servir d’un bâton en bois pour pousser les dernières branches. La main ne doit jamais être introduire dans l’appareil en marche. Même en cas de bourrage, il faut d’abord couper la machine. Les enfants et les animaux domestiques doivent impérativement être éloignés pour éviter les dangers. Le broyeur ne doit pas être utilisé sous la pluie ni être déplacé lorsqu’il est en marche. La goulotte d’entrée doit être refermée après chaque usage.

Pour continuer votre lecture et vous aider à choisir votre broyeur de végétaux : Broyeur-vegetaux.pro