Le puits canadien : le fonctionnement

Au 21ème Siècle, l’environnement et l’écologie sont au premier plan des préoccupations de l’espèce humaine. Ces préoccupations se sont traduites par la conception et la mise en œuvre de solutions concrètes comme l’architecture bioclimatique, une approche de la construction d’habitat qui ravit de plus en plus de monde.

Parmi les solutions de la ventilation écologique, on peut citer la VMC double flux, solution de gestion des flux d’air entrants et sortants, ou encore une deuxième solution géothermique qu’on appelle le puits canadien. Comment définir cette solution et quelles sont ses caractéristiques ?

puits canadien

Qu’est-ce que le puits canadien ?

Le système du puits canadien ne date pas d’hier. C’est une solution qui était très appréciée chez les Romains des temps anciens, ils étaient les premiers à l’appliquer comme système de ventilation. Cette idée a continué d’exister jusqu’à nos jours.

Le puits canadien est une solution géothermique qui tire sa force de la chaleur du sol, exploitée et réutilisée pour préchauffer ou rafraîchir l’air de toutes les pièces de votre maison. Il est considéré comme une solution géothermique qui repose sur la chaleur du sol, dont l’inertie garantit moins de variations et de dégradation que la chaleur de l’extérieur, exposée aux aléas de l’atmosphère et de l’espace.

Aujourd’hui, le puits canadien n’est pas très différent de son ancêtre, mais apporte tout de même quelques petites nouveautés technologiques très intéressantes.

Comment fonctionne la solution du puits canadien ?

Pour que votre maison puisse profiter des services du puits canadien, il faut penser à son installation avant la mise en place des fondations de votre habitat pour faire des économies en termes de coût, de difficulté et de durée des travaux.

Pour bénéficier de ses bienfaits, il faut d’abord procéder à son installation en creusant jusqu’à 2 mètres et demi de profondeur. Ensuite, il faudra mettre en place un tuyau de 25 mètres de long qui débouche sur votre maison. Pour une meilleure performance, il est préférable, voire même recommandé, d’installer plusieurs tuyaux en parallèle pour optimiser les résultats de cette solution.

Le principe de fonctionnement du puits canadien est d’extraire l’air extérieur du sol, afin de la réintroduire dans la maison et préchauffer ou rafraichir l’air intérieur, sans jamais se soucier du climat extérieur, qu’il s’agisse de l’hiver ou de l’été.

Certains spécialistes en ventilation écologique recommandent fortement la combinaison du puits canadien et du VMC double flux, deux solutions de ventilation de natures différentes, mais dont l’efficacité combinée devra vous assurer un air frais et chaleureux, en hiver tout comme en été.

Historiquement, le puits canadien n’a jamais été canadien ou provenant de ce pays, mais c’est plutôt une solution empruntée aux Romains anciens et dont les appellations variaient, selon les époques, puisque qu’on peut appeler cette technique puits canadien, comme on peut l’appeler échangeur air/sol ou échangeur géothermique, en référence au principe de son fonctionnement. En réalité, il représente une réponse à un problème très délicat, à savoir celui du rafraichissement de l’air et de la ventilation écologique, qu’il fasse chaud ou froid.