L’énergie de biomasse

La biomasse ou la « matière végétale » constitue actuellement une plus grande source d’énergie renouvelable à la concurrence des énergies solaires, hydrauliques et éoliennes. L’énergie qu’elle contient provient indirectement du soleil. En effet, les plantes parviennent à capter les énergies solaires, grâce au phénomène de photosynthèse. Une fois brulées, les plantes libèrent une quantité importante d’énergie issue du soleil. À cet effet, la biomasse se manifeste comme une forme de batterie par nature destinée au stockage de l’énergie solaire.

Les types de plantes utilisées en biomasse

Outre le rôle du soleil, les plantes demeurent les principales sources productrices d’énergie. D’une manière générale, il existe deux techniques d’approches pour les plantes utilisées dans la soustraction d’énergie. D’une part, la technique consiste à la culture de plantes conçues uniquement pour la production d’énergie. De l’autre part, on peut procéder à l’usage des résidus végétaux destiné à faire d’autres choses.

L’énergie de biomasse, comment l’obtenir ?

L’énergie de biomasse peut être soustraite par trois substances différentes, à savoir, le bois, les carburants à bases d’alcool, et les déchets solides. Les extraits de forêts, telles les souches d’arbres, les feuilles mortes, les arbres coupés, les branches délaissées sont utilisés fréquemment dans la production d’énergie de la biomasse. Il est aussi le même cas pour les déchets de bois créés par les industries de cartons et de papeterie, les industries de pâte, etc.

La transformation de la biomasse en énergie utilisable

Il existe de nombreuses méthodes et techniques pour la transformation de la biomasse sous forme d’énergie utilisable. Au premier rang s’affiche la méthode de la conversion thermique. Elle nécessite la maitrise des techniques de la gazéification, de la combustion, de la torréfaction avant de récupérer l’énergie de la biomasse. Outre la transformation thermique, la conversion biochimique constitue une autre méthode pour extraire l’énergie de la biomasse. Pour ce faire, durant les étapes de fermentation et du compostage, les microorganismes libèrent instantanément l’énergie de la biomasse. À part son usage dans l’immédiat, l’énergie de biomasse peut aussi être transformée en d’autre forme d’énergie.

Les biens faits de la biomasse

Le plus grand avantage de l’énergie de biomasse est le fait qu’elle est renouvelable. Vu qu’elle est issue principalement des plantes, elle encourage la culture et la conservation des espèces végétales dans un espace plus vaste. En plus d’être utilisées pour des fins écologiques, les plantes peuvent être redimensionnées simultanément sur une même surface géographique. À cet effet, la biomasse contribue efficacement au rééquilibrage de l’environnement écologique, et comble les manques en carburant du monde entier. Un avantage beaucoup plus tangible de la biomasse est le fait qu’elle participe aussi à la gestion des déchets solides. Chaque jour, les hommes déversent une quantité importante de déchets biodégradables, de déchets organiques recyclables, des déchets chimiques, etc. Dans ce sens, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie en minimisant les risques de pollution excessive qui menace directement l’environnement. Le seul inconvénient, l’énergie de la biomasse peut couter cher actuellement. Mais vu la dynamique actuelle de la société humaine, elle deviendra certainement un moyen incontournable pour la survie et la sauvegarde de l’environnement.