L’énergie aérothermique : le principe

L’avenir du chauffage individuel est probablement l’énergie aérothermique. Economique, écologique, peu énergivore, elle s’inscrit ainsi dans une démarche de développement durable car elle est renouvelable. Elle entre dans le cadre de l’article 4 de la loi de Grenelle (RT 2012) qui impose un niveau basse consommation dans les nouveaux bâtiments.

Qu’est-ce que c’est l’énergie aérothermique ?

Aéro est un préfixe qui signifie « air », thermique signifie « chaleur ». Il s’agit de produire de la chaleur dans l’habitat avec de l’air qui provient de l’extérieur du logement. Matériellement on a une unité extérieure qui ressemble à un climatiseur et un module interne à l’habitat, ainsi qu’un boîtier électronique de réglage. Il faut préciser que ce système est un chauffage d’appoint.

L’équipement comprend une pompe à chaleur thermodynamique. Elle capte l’énergie thermique dans l’air pour l’envoyer dans le système de chauffage. Son efficacité dépend de la température extérieure et de ses variations. En bref, une pompe à chaleur fait l’inverse d’un réfrigérateur.

La pompe à chaleur air-air

Ce dispositif consiste à prélever de l’air pour restituer de l’air. Il ne peut alimenter que le chauffage. Une fois l’air chaud capté, il est envoyé à un fluide qui le refroidit. Cela transforme l’air en vapeur chaude grâce à l’électricité. La chaleur est ensuite restituée dans la maison pour la chauffer. Une pompe à chaleur air-air peut être réversible et produire de l’air frais l’été.

Enfin, précisons que l’installation doit être contrôlée une à deux fois par an, selon qu’elle est réversible ou pas. C’est l’étanchéité du circuit de fluide frigorigène qui doit être vérifié.

La pompe à chaleur air-eau

La différence se fait à la sortie. Les calories sont distribuées par le biais du chauffage central. Tant que la température extérieure est suffisante c’est la pompe à chaleur qui travaille. En dessous d’un certain seuil, c’est la chaudière à gaz ou à fioul qui prend le relais pour éviter un surcoût d’électricité.

La pompe à chaleur haute température 65°c et +

Le système permettra de produire de l’eau chaude pour les sanitaires. Il peut être compatible avec des radiateurs basse température ou un plancher chauffant.

Les avantages de l’énergie aérothermique

On estime que l’énergie aérothermique permet une économie de 50% sur l’électricité, de 65% sur le chauffage et de 55% sur l’eau chaude. Il est écologique, simple à installer et à utiliser. Il ne faut pas d’autorisation administrative. Le coût est réduit et il est possible de bénéficier de crédit d’impôt pour la pompe à chaleur air-eau selon le nombre de personnes du foyer fiscal :

  • plafond de 8000 € pour une personne,
  • plafond de 16 400 € pour 2 personnes,
  • plafond de 400 € par personnes supplémentaires.
  • L’énergie aérothermique vient s’intégrer à un système de chauffage déjà existant. Elle peut être réversible mais dans les régions qui ont des températures douces l’hiver car en dessous de -3°C elle perd en efficacité.